Articles, Blog

Espace Manga #21 – SHORT LOVE STORIES, de belles histoires pour l’été


Petite fleur, rayon de soleil et cœur dans le ciel,
voici un précis de « Short Love Stories vol.01 de Io Sakisaka aux éditions KANA ! Comme le titre l’indique, je ne vais pas vous parler de Yokai sanguinaires dévorant l’âme de pauvres voyageurs ou encore de robots possédés par des consciences philosophico-junguienne mais bien d’histoire d’amour. Short love stories est une série de Shojo édité par Kana en France et Shûeisha au Japon. L’auteur Io Sakisaka est plutôt connu puisqu’étant l’auteur de Strobe Edge et Blue Spring Ride entre autre. Nous nous trouvons ici plongé dans 6 tranches de vie ou pour nos héros, celle ci bascule du côté LOVE de la force.
6 tranches de vie de lycéens/lycéennes qui sont tous amoureux et dont on espère le dénouement positif pour leur futur. J’ai toujours un peu peur en lisant les shojo de prime abords que ce soit culcul la praloche
et que l’on prenne encore les jeunes filles pour de petits lotus fragiles. Certains passages m’ont un peu dérangé car traitant de la société japonaise encore un peu trop sexiste. L’accroupissement pour une fille est jugé inapte, la position en tailleur qui est réservé à un public masculin ou encore le fait que certaine des demoiselle serait prête à cuisiner
le japon entièrement pour remplir la panse de leur jeune galant mais j’ai été surprise de la maturité ou en tout cas du fait qu’un shojo puisse traiter d’un amour déçu de façon positif et du fait que l’amour, au fond, n’est ni évident pour les hommes ou les femmes. Plusieurs histoires comportent des thématiques variées comme l’amitié
pouvant parfois être mise à mal quand l’amour s’immisce ou alors l’amitié se transformant en amour, l’amour qui soigne et même l’amour du côté masculin, ce qui est au final peu abordé et dommage à mon goût. Le travail de dessin est joli mais reste plutôt simple
avec l’utilisation de tramage étoile d’ambiance assez souvent. De plus nous pouvons facilement entrevoir que ces histoires ont été réalisée à des périodes différentes puisque le dessin est assez évolutif de la première à la dernière page et donne un effet un peu inconstant. Je serais pour ma part curieuse de lire les deux prochains tomes de Karuho Shiina, et Aruko. Bref… On ne badine pas avec l’amour !

Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *